CE SITE EST UNE COMMANDITE DE


Historique de TVC 7 d'Amos Région (TVC7 ABITIBI)

Raymond Lemay, directeur général de TVC 7

L'implantation de la télé communautaire d'Amos-région est due premièrement aux efforts acharnés et soutenus de Monsieur Raymond Lemay, qui en 1995, se lança dans la conception de cours de couture sur cassette vidéo. Suite à la tenue du Symposium en arts visuels dans lequel on avait employé ses équipements pour diffuser les émissions de télé, M.Lemay se rendit compte qu'il serait possible de perpétuer l'expérience.

M. Lemay proposa à messieurs Édouard et Pierre Dufresne de Télédistribution Inc. de lui donner l'opportunité d'opérer la télé communautaire amossoise... Amos étant la seule des quatre principales villes de l'Abitibi-Témiscamingue à ne pas avoir de programmation régulière au canal communautaire.

Les deux parties s'entendirent et voilà que le travail commença.

M. Lemay s'assura de la participation de commanditaires qui croyaient en la nécessité d'une programmation locale structurée. Il est à noter que quelques uns de ces commanditaires sont toujours là, depuis 1998.

Mentionnons :Télédistribution Inc, Promutuel l'Abitibienne, et la Caisse Desjardins d'Amos.


Novembre 1997


Suite à l'entente intervenue avec le câblo-distributeur, le canal Télé-annonces au poste 23 vit le jour afin de permettre d'ajouter du financement à la télé locale. Télédistribution Inc. a donc fourni les équipements nécessaires à la préparation et à la diffusion d'annonces avec photos et trames sonores.


Février 1998

Le canal TVC 7 vit le jour. On y présentait quelques émissions tournées localement et d'autres émissions provenant de la banque provinciale d'émissions des télés communautaires provinciales. À ce moment, il y avait 2 heures de diffusion en matinée et 2 heures en fin de journée. Encore là, le câblodistributeur a fourni les équipements manquants afin d'assurer la diffusion des émissions.



Quelques mois plus tard, TVC 7 offrait une diffusion 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 en alternant 4 heures de programmation avec un nouveau 2 heures d'émissions à chaque jour. Cette formule de diffusion est semblable à celle employée, entre autres, par le Canal Vie et le canal Découverte. Les cotes d'écoute de la télé locale augmentaient alors considérablement, puisque les téléspectateurs pouvaient et peuvent toujours, visionner les émissions à l'heure où cela leur convient le mieux !

 
Karine Hébert animant Amos-Région Aujourd'hui.Jean-Nil Boucher avant l'entrée en ondes!L'implication de bénévoles dynamiques et talentueux est l'essence même de la programmation: Jean-Nil Boucher pensa à "Vision du monde", Gaétan Legrand qui débuta avec des chroniques "Bonne Bouffe". Louise Roy et Francine Maltais ont mis sur pied "En plein cœur", une émission d'une heure qui permettait de faire connaître chaque semaine un artiste de la région

Marc Désilets et Bernard Blais parlaient de sport dans "Sport Max", Marielle Rioux-Lemay proposait, par le biais de "Forum" des sujets de discussions à ses invités. Sans oublier "Amos-région aujourd'hui", un magazine d'information quotidien qui prit la forme d'un bulletin d'information hebdomadaire par la suite.


L'implication de caméramen bénévoles qui permettaient de filmer en plus des émissions, des spectacles, le bal des finissants et même le tour de l'Abitibi en direct diffusé régionalement. Même chose pour le tournoi de curling sénior où l'on offrait même des reprises en direct ! La télé locale a donc pris de plus en plus d'assurance et son auditoire se mit à croître sans cesse.


Été 1999

Un organisme sans but lucratif est formé. On compte donc sur 5 représentants du milieu siégeant sur le conseil d'administration : Jean-Nil Boucher et Gaétan Legrand, représentants des bénévoles et des animateurs ; Francine Maltais, représentante du secteur communautaire ; Pierre Dufresne le câblo-distributeur et Ghislain Roy, représentant des commanditaires.

Les Productions MPP - Mon Prof Personnel - est la compagnie de production engagée pour produire les émissions de TVC 7, les diffuser, etc...



La saison Automne 1999 commença en trombe avec 10 heures de programmation locale sur une possibilité de 12 heures par semaine, ceci incluant "L'heure des quilles" et le "Bingo local".

À l'antenne du canal 7, on pouvait voir: Bouquine et Bricoli, L'Abitibi-Témiscamingue dans notre assiette, Vision du monde, Rencontre avec... et Votre ville et vous. Les commentaires sont unanimes: la télé locale à trouvé sa place et son utilité grâce à son mandat communautaire, que l'on retrouve aussi au canal 18. Les gens s'y retrouvent ! TVC 7 offre une programmation à saveur locale, différente des gros réseaux.


En 2002, TVC 7 engagea un consultant afin de restructurer adéquatement son entreprise. Le conseil d'administration se compose maintenant de:Ghislain Roy, président, Dany Trudel, vice-président, Ghislain Pomerleau, secrétaire, ainsi que Francine Maltais, Gérard Auger, Paul Desjardins et André Levasseur qui sont les administrateurs.





Automne 2003

La télé communautaire d'Amos-Région a repris "du poil de la bête" sur le plan financier. Grâce à son bulletin d'information hebdomadaire, "TVC 7 vous informe", Amos-Région peut à présent faire connaître plus de 70 à 80 organismes par année !

Les commerçants s'impliquant plus que jamais, TVC 7 a doublé ses revenus comparativement à l'an dernier ! Ce support des commerçants se traduit par l'achat de publicité, mais aussi par la commandite d'émissions.

Le canal 23, le Télé-annonces, offre maintenant plus de revenus qu'avant grâce à une entente signée avec Innovat Communication. TVC 7 a aussi signé une entente avec l'équipe de hockey Les Forestiers pour filmer leurs parties à domicile. L'émission "Sports Max" est donc revenue sur les ondes du canal 7, également "L'heure des quilles du 542", formule améliorée, au bonheur des amateurs de sports.

Depuis, TVC 7 a fait de nouveaux investissements sur le plan de la qualité de ses images, soit en passant de VHS à DVD pour la diffusion. Voilà ce qui ajoute encore plus de crédibilité à ses produits !

La nouvelle programmation débutée en septembre offre à présent un minimum de 8 heures de contenu local par semaine, complétée par du contenu provenant de l'extérieur. Chaque émission est rediffusée en boucle aux 4 heures, chaque jour.


Tvc7 est membre de la Fédération des TVC autonomes du Québec depuis déjà plusieurs années et profite des efforts continus de cette organisation autant au niveau de la reconnaissance des TVC auprès du C.R.T.C mais aussi en faisant valoir le sous-financement auprès du M.C.C.Q (aujourd'hui M.C.C.C.F.Q.) et en faisant respecter les règles en termes de publicité gouvernementale. La Fédération continue à faire un travail remarquable et fait même l'envie du milieu des TVC hors Québec.


Depuis quelques années, il est plus difficile de recruter des bénévoles, ce qui entraine une légère diminution des émissions produites, mais nous travaillons à améliorer la situation par des publicités et des approches individuelles. La Commission scolaire Harricana est aussi un partenaire d'importance en nous fournissant des stagiaires et en faisant produire différentes émissions et spectacles.


Reconnue comme organisme d'économie sociale depuis 2005, TVC7 peut profiter des avantages du fonds d'économie sociale administré par le CLD Abitibi, ce qui permet de renouveler notre parc d'équipement. Le Ministère des Communications, de la Culture et de la Condition Féminine a augmenté considérablement les montants alloués à la programmation originale, ce qui contribue grandement à la pérennité de notre TVC.


En 2007 TVC7 a été reconnue par le milieu communautaire en gagnant le prix du meilleur Conseil d'Administration ainsi que le prix 'Le supporteur' à l'occasion du Gala Communauraire.

Le C.A. 2007

LE C.A. 2007

L'équipe TVC7 incluant le C.A., les employés et les bénévoles


TVC7 en photos



Dave Chouinard !e tout premier bénévole

Christian Péloquin et Colette Coté réalisent et animent la première émission produite dans notre studio de Senneterre.

Sonia Langlois: caméra, montage.

L'émission 'Plein feux sur nos artistes' tournée dans une salle d'un hôtel.

Sébastien à la régie durant l'enregistrement de Tvc7 vous informe. En plus de la régie,

Sébastien fait la mise en onde, du cadrage et du montage/sonorisation.

Sylvie à la réception, comtabilité, et production du Télé Annonces et du Communautaire.

Christian qui réalise des émissions à Senneterre et est cadreur, régisseur et monteur à Amos 3 jours semaine.

Raymond au montage avec , 10 ans plus tard, quelques cheveux en moins...